Le Centre Alexandrin
d'Étude des Amphores

The Alexandrian Centre for Amphora Studies

logo cnrs

CEAlex - USR 3134
Présentation
Introduction
Amphores
Amphorae
Anses timbrées
Stamped Handles
Fouilles
Digs
Publications ChronAmphora Bibliothèque CAEA
CAEA Library
Ressources en ligne
On-line resources
Plan du site
Site plan
Mise à jour
Update

Fouilles

L'atelier d'amphores d'Apollônios
Mission 2013
1 Introduction
2.1 Structure hydraulique occidentale
2.2 Le kôm de rejet (secteur 1)
2.3 Le kôm de rejet (secteur 5)
2.4 Les briques
3 Conclusion
4 Bibliographie
   
   

 

 

Akademia - Mission 2013
 1 - Introduction

Valérie Pichot

1.1 - Présentation générale du site d'Akadémia
Le site d'Akadémia est situé sur la rive méridonale du lac Mariout à une quarantaine de kilomètres au sud-ouest d'Alexandrie et à 1 km au sud du site de la presqu'île de Maréa (fig. 1). Il se compose de deux ensembles connus sous les noms d'Akadémia (à l'ouest) et d'Université (à l'est) et s'étend en contrebas au nord de la ride III, sur à peu près 400 m le long du canal qui passe au nord du village d'Huwariya (fig. 2).

Akademia - situation

Fig. 1 - Lac Mariout (Google earth)

Akademia - situation

Fig. 2 - Site d'Akadémia (Google earth) ; en rouge les terrains appartenant à la concession.

Ce site fait partie des ateliers d'amphores repérés par les prospections menées autour du lac par Jean-Yves Empereur à partir de 1977. Ces prospections avaient permis de repérer dans cette partie de la campagne alexandrine une trentaine de grands ateliers de production d'amphores, dont les dépotoirs figuraient parmi les plus imposants du monde méditerranéen. Ils ont aujourd'hui tous disparu victimes de l'urbanisation intensive et extensive que subissent les rives du Mariout et la Maréotide, excepté Akadémia qui est le seul site qui subsiste avec ses 3 petites collines dépotoir. Il s'agit d'un dépotoir de taille modeste qui correspond au n° 19 du catalogue des prospections de J.-Y. Empereur (1).
Des interventions archéologiques ont déjà été menées par le Service des Antiquités sur ce site : la fouille et la restauration d'une des cuves du pressoir situé à l'extrême est ; le dégagement et la restauration de la structure hydraulique la plus proche des kôms dépotoir ; le dégagement de la structure hydraulique occidentale et de nombreux sondages à proximité de cette structure qui se sont tous révélés négatifs.
Depuis le début des années 2000, cette zone est fortement en danger (fig. 3) : un kôm situé à l'ouest du site a été détruit par l'implantation d'une villa ; une partie du site a été arasée sur certaines parcelles privées en attente de construction et des routes asphaltées quadrillent maintenant la plus grande partie du site ; le kôm du secteur 5 a été coupé en deux et les déblais semblent avoir été ajoutés sur la partie sud du kôm ; la partie basse du kôm du secteur 1 a été détruite par l'implantation de routes et de tranchées pour la mise en place du réseau électrique ; des remblais perturbent la lecture du kôm du secteur 2 dans sa partie orientale etc.

akademia
akademia akad
Akademia Akademia
Fig. 3 - Evolution du site d'Akadémia depuis 2004 (Google earth) :
1 - le 28 juine 2004 2 - le 7 février 2007
3 - le 19 mai 2009 4 - le 11 novembre 2009
5 - le 20 septembre 2010 6 - le 19 mars 2012

Cinq secteurs ont été ouverts à la fouille et/ou à l'étude durant la première mission en 2012 (fig. 4) :
- le secteur 1 qui correspond au grand kôm dépotoir,
- le secteur 2 qui correspond au petit kôm situé à l'est,
- le secteur 3 zone de la structure hydraulique occidentale,
- le secteur 4 zone de la structure hydraulique orientale,
- le secteur 5 qui correspond au petit kôm au sud du secteur 1.

Akademia-plan

Fig. 4 - Plan topographique du site d'Akadémia (C. Shaalan, archives CEAlex)

La fouille de l'année 2012 a donné lieu a une présentation au colloque international de Nicosie (Chypre) en avril 2013 et à deux articles, le premier dans les actes du colloque, l'autre dans le prochain Bulletin de la Céramique Egyptienne (BCE). (2)

1.2 – Présentation de la mission 2013
Cette deuxième mission a commencé le 9 juin et est encore en cours. L'équipe de fouille est composée d'une archéologue responsable d'opération (Valérie Pichot), assistée d'une archéologue (Marine Roche), d'un Raïs (Khaled Moustapha Mohamed Abd El Aziz), d'un dessinateur de terrain (Mahmoud Fathy Mohamed Abd El Meguid), d'un fouilleur (Mohamed Ahmed Nabil Mohamed Aly Khalil) et d'une douzaine d'ouvriers par jour. L'équipe de topographie (Ismael Hassan El Banna Awad, topographe, Ragab Abdel Moula Abdel Rahman El Wardany, et Samir Mohamed Ali, opérateurs) est intervenue le 17 juin et le 15 juillet.
L'étude des structures hydrauliques est assurée par Isabelle Hairy (architecte), celle de la céramique hors amphores par Delphine Dixneuf et celle du matériel amphorique par une équipe de l'Université d'Izmir dirigée par Kaan Senol.
La totalité de l'étude du mobilier (tri, comptage systématique, dessins, photographies) est effectuée sur place en même temps que la fouille. L'équipe de traitement du mobilier se compose d'un laveur (Tawfiq Abdel Aziz Ahmed), d'un marqueur (Hisham Mohamed Mohamed Aboud), d'un dessinateur (Ahmed El Sayed Mohamed Hassan El Nagar), et d'un responsable des isolations et du stockage du matériel (Samir Mohamed Ali El Alem).
Le Conseil Suprême des Antiquités a été représenté du 9 juin au 22 juillet par Mohamed Ibrahim Ahmed Mohamed. Du 23 juillet au 31 août Mohamed Younis Abd El Salam Younis représente le CSA.

L'objectif de cette mission est triple : d'une part terminer le sondage du kôm dépotoir du secteur 1 afin d'en extraire des informations sur la production du ou des ateliers (types d'amphores, datation, structures de combustion, combustibles utilisés etc.) et continuer la fouille du four du secteur 5, d'autre part d'étudier la saqieh occidentale (secteur 3).


Notes :
(1) Empereur 1993 ; Empereur, Picon 1998
(2) Pichot sous presse (a) ; Pichot sous presse (b)


haut de page